Skip to content

En vieillissant les hommes pleurent

Auteur :  Jean-Luc Seigle

Editeur :  J’AI LU

Présenté par  : Régine Ryckoort
Quai des lecteurs

Dans la famille Chassaing il y a Albert ouvrier de nuit chez Michelin, Suzanne un peu à l’étroit dans son tablier de parfaite ménagère, puis Henri le fils préféré parti se battre en Algérie et enfin Gilles passionné de livres, entr’autres Eugénie Grandet, Nous sommes en 1961, et c’est le grand jour ou la télé entre dans la maison, Albert le taiseux va t il pouvoir avancer dans ce monde ou la “modernité” s’invite ? Certains passages dont celui de la toilette de la  mère âgée par son fils sont terriblement  émouvants. Ce livre est bouleversant de simplicité et d’authenticité, il est question de  transmission, de non-dits, de traumatismes de guerre,il évoque le temps qui passe et son cortège de regrets.C’est une réflexion sur la filiation d’une grande intensité. Le dernier paragraphe rend hommage à tous les sans grade, les oubliés des guerres, les hommes bafoués.

Il y a de l’indicible et de la grâce dans ce roman, pas de doute en lisant JL Seigle les femmes aussi pleurent….

Laissez un commentaire